Accueil Benoit Lacroix & Alexandre Autexier : le duo de The Roof France

Benoit Lacroix & Alexandre Autexier : le duo de The Roof France

The Roof France est une jeune histoire qui débute en 2012 à La Rochelle où Benoit Lacroix et Mélanie Coyne montent la première salle du réseau. Fort de cette expérience réussie, Benoit Lacroix décide de mettre à profit ses nouvelles compétences et son dynamisme -désormais légendaire- au service d’autres entrepreneurs qui souhaitent développer des salles d’escalade dans le cadre d’un projet sportif, économique, social et sociétal fort : c’est la naissance en 2015 du réseau The Roof France.

The Roof France est aujourd’hui pilotée par deux « fortes têtes » : Benoit Lacroix et Alexandre Autexier

Alexandre Autexier Benoit Lacroix

 

Présentations croisées de ces deux compères :

Le Citoyen Lacroix (par Alexandre Autexier)

Vouloir présenter le citoyen Lacroix c’est un peu comme projeter de gravir une montagne ou s’inscrire à un ultra-trail. Sur le coup on pense d’abord que c’est une bonne idée, un défi motivant. Rapidement on regrette vite car, une fois devant et prise dans son ensemble, la chose parait complexe.

Benoit Lacroix The Roof

Benoit, malgré sa petite taille, n’est pas du tout vilain, bien au contraire. Une petite gueule d’ange qui lui a permis d’intégrer enfant le cercle fermé des « Petits Chanteurs à la Croix de Bois », autant dire avec du recul : « faire entrer le loup dans la bergerie ». Cette expérience lui a laissée un goût incommensurable pour le chant dont il fait profiter régulièrement, pour le meilleur et pour le pire, collègues et amis.
Benoit parle beaucoup et souvent. Pas pour compenser sa petite taille, mais pour dire des choses la plupart du temps intéressantes et pertinentes même si, comme je le dis souvent : « on a le droit de ne pas être d’accord ». En plus d’avoir mille idées à la seconde Benoit est capable, bien au-delà de la moyenne, de gérer tout un tas de dossiers de front. Ajoutez à cela une forte propension à être doué dans toutes les activités sportives qu’il entreprend, et vous obtenez un type particulièrement énervant ! On se rassure alors en se disant qu’il est quand même bien bordélique et que l’on est finalement pas certain de vouloir vivre à son rythme.

Pourquoi « citoyen » ? Parce que je ne connais personne à qui ce terme s’applique mieux tant il s’investit pleinement dans tous les compartiments de sa vie personnelle et professionnel sur des questions éthiques, politiques (au sens vie de la cité) et économiques.

Ah oui ! J’oubliais : Benoit s’est lancé comme défi de traverser l’Atlantique en solitaire sur un bateau à voile de 6.5 mètres de long. Alors qu’il n’avait jamais mis les pieds sur un bateau avant 2012, il s’alignera à bord de Knops sur le départ de la Mini-Transat 2017 avec le soutien de son partenaire principal EDEN Promotion….la machine !

Alex Autexier  (par Benoit Lacroix)

Quand j’ai commencé à développer le réseau, j’ai vite découvert tout un tas de limites. J’étais plein d’idées, d’énergie, de créativité mais avec un cruel manque de structuration et d’optimisation. Il m’a notamment manqué à titre personnel de la rigueur et de l’organisation dans la gestion des tâches administratives, financières, sociales… J’avais besoin d’un coup de main pour structurer le réseau.

Alexandre Autexier The Roof FranceEt là, j’ai rencontré Alex (Herr Général comme on l’appelle aujourd’hui), alors responsable marketing opérationnel France chez Petzl (marque pour laquelle j’ai une affection particulière depuis longtemps). C’était à l’occasion de l’organisation du Vertical Ocean Camp. Quand j’ai évoqué le projet à Alex (que je ne connaissais pas vraiment à l’époque), il a tout de suite été emballé par l’idée tout en restant très pragmatique, lucide et curieux. Son engagement n’a pas fléchi et ses promesses ont toujours été tenues. J’ai découvert un gars fiable et franc, mais aussi bon vivant, avec du caractère ! Bref, je suis tombé amoureux quoi…
Après son départ de Petzl, nous avons étudié ensemble l’opportunité qu’il rejoigne le réseau The Roof. Sa réaction ne m’a pas déçu. Il a été emballé mais ne s’est pas emballé. Il a analysé les besoins de l’entreprise, rapportés à ses compétences, ses impératifs familiaux et ses envies, au risque même de découvrir qu’il ne correspondait pas au profil recherché. Alex a rejoint The Roof France en juin 2016. Nous avons ensemble construit sa place dans la boite, et fait aussi évoluer la boite pour qu’elle lui ressemble.

C’est comme ça que j’imagine l’entrepreneuriat et le management de demain. Une entreprise qui ressemble à ses salariés, et qui sait évoluer avec eux dans un environnement toujours en mouvement.